lundi 13 janvier 2020



 L'église



Bien vides! 
 Les rues de nos campagnes


Que répondre aux "néo ruraux" qui ne veulent pas entendre un coq chanter voire une vache bouser ?

Qu’auraient ils dit s'ils avaient vécu là jusque  aux années 60 ?



9 commentaires:

  1. C'est une aberration de penser ainsi !
    Moi j'aime entendre ce chant du coq , toute mon enfance !
    S'ils avaient dus rester là ils se seraient sans doute adapter !
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Daniel !
    Si Maurice le coq chanteur a eu raison, les proprios de la marre aux grenouilles ont été obligés de la faire disparaître. Mais dans quel pays on vit pour que des gens qui viennent de la ville emmerdent ceux des campagnes. Vive les coqs, les grenouilles et les vaches ! Non mais alors !
    Bises et belle journée !

    RépondreSupprimer
  3. Il est charmant ce village, et pas une voiture pour gâcher la photo mais en effet beaucoup de volets clos
    Hier je suis allée avec Pat à Conflans Ste Honnorine et au retour nous sommes passés, comme toujours, par la nationale qui fait le tour de l'Oise. Il y a un endroit à Jouy le Moutiers très sympa mais toujours y sont garées des voitures. Et il y a aussi maintenant les poubelles diverses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le chant des grenouilles m'aiderait parfois à m'endormir. Au printemps je dis à Little Jo d'écouter le merle qui lui dit "bonsoir, bonsoir".

      Supprimer
  4. Les néo-ruraux n'ont qu'à aller paître avec les vaches dans les champs! Non mais! Pardon, je m'énerve. C'est dommage que les campagnes se vident comme cela. On espère que ces petits villages reprennent un peu vie mais pas avec des bobos. Bises alpines et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Dédé, merci de tas réapparition, Bises...

      Supprimer
  5. dans les années 60 ils auraient été totalement ruraux donc n'auraient rien trouvé à dire

    RépondreSupprimer
  6. Le petit jeu "avant"/"après" continue!
    Le bourg est bien gris et bien triste.

    Les "écolos en chambre" méritent d'être chambrés . C'est peu , à proportion de leur présomption.



    RépondreSupprimer