mercredi 10 juillet 2024

Auvergne

 

 En Auvergne



Bougri de bougra...

Voici les auvergnats...

 



*******************************************************

samedi 22 juin 2024

Île-d'Olonne

  

En Vendée

Île-d'Olonne







 

*******************


La Tour Eiffel en balade...
 

C'est la deuxième fois qu'elle visite la Vendée

Cliquez:  "En 2016 à Saint Hilaire de Riez "


***********************************************

jeudi 9 mai 2024

Rose

 

 Rose en mai





                 Comme on voit sur la branche


Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,
En sa belle jeunesse, en sa première fleur,
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose;

La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur;
Mais battue, ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.

Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendres tu reposes.

Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif et mort, ton corps ne soit que roses.

Pierre de Ronsard


lundi 22 avril 2024

Passage

 

Passage

 


 

Le papillon

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté!

                                                          Alphonse de Lamartine

 ------------------------------------------------------------------------

lundi 1 avril 2024

Autre fois

 

Image du passé

 

 


   Jean Marguerite et l’Âne

 

jeudi 29 février 2024

Crocus

 

 Crocus en fleur

 




Le temps des crocus.

L’immaculé manteau vient de fondre au soleil
Et la faible chaleur bouscule la nature.
La terre embrasse alors sa nouvelle aventure,
Timidement les fleurs sortent de leur sommeil.

Sous les rais enchanteurs, le tableau sans pareil
D’une exquise corbeille au bord de la clôture
S’offre à mes yeux ravis. Une belle peinture
De violets claquants, chantonne cet éveil.

Alors de-ci de-là c’est toute la pelouse
Qui se teint d’or et feu, faste robe andalouse
Au chant de flamenco qui libère son nard.

C’est le temps des crocus à la gorge élégante
Aux stigmates chargés, la promesse fringante
D’échapper à l’hiver et son froid si traînard.

C’est l’écho du printemps triomphant, goguenard.

                                                                       Pierre MICHEL







jeudi 1 février 2024

Insecte

 

Un insecte en hiver

 

 *****                   *****