lundi 17 décembre 2012

Limousin


En Creuse

Labour d'automne

Environs Saint-Pierre-Chèrignat
La glèbe retournée...

Le vilain acquiert le sol, et n'en demande pas davantage, content de posséder la glèbe à laquelle il fut attaché, il la fait valoir à sa mode, c'est-à-dire par le travail ; or, plus la glèbe est divisée, plus elle s'améliore et prospère, P. L. COURIER., Lett. V


°°

17 commentaires:

  1. J'en aime beaucoup les odeurs surtout lorsque la pluie s'arrete... le mot "glebe" n'est pas un mot que j'emploie souvent...

    RépondreSupprimer
  2. Ton image est une belle facon de faire vivre ce mot.

    RépondreSupprimer
  3. "Laboureurs: Que serions-nous sans eux?" (Gustave Flaubert)
    Comme therese, j'aime l'odeur de la pluie apres les labours, mais j'avoue que c'est rare dans Evry ;))

    RépondreSupprimer
  4. Est-ce une citation de Paul-Louis Courier (?)Le nom semble tronqué
    Thérèse a raison: belle image concrète de la réalité rurale et du mot "glèbe"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du copié-collé depuis le "Littré" sans doute une abréviation, (je corrige)...

      Supprimer
  5. DANIEL coucou je suis en panne rire
    mais tu sais une pause fait du bien aussi
    J'adore cette photo et je vais y mettre mon nez et respirer
    j'adore cette odeur et avec la pluie encore plus
    BISOU

    RépondreSupprimer
  6. Je vois que dans certaines régions on laboure encore, parce que par ici, non. Le champs de blé à côté de chez est toujours en chaume. Je suppose que l'a prochain ce sera du maïs, et je pense qu'un seul passage d'un outil genre canadien va suffire avant les semailles, si on peut dires .semence.
    Tu peux aller voir ce que j'ai dit chez Hélène.

    RépondreSupprimer
  7. ça rappelle le vieux temps on imagine le laboureur penché sur sa charrue... mon grand père était paysan et travaillait bien sûr à l'ancienne, quand il avait semé , à la volée le blé ou l'avoine, il faisait le tour de son champ en récitant son chapelelet , priant pour que la moisson soit assez bonne pour donner la plus grande partie à son propriétaire et qu'il en reste assez pour nourrir les 7 enfants....c'était dur à l'époque.

    RépondreSupprimer
  8. Belle image .......le travail du laboureur !
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. Du beau travail ;-)
    Bizzz Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  10. ...........avec du retard dû aux achats pour les amis , bonne soirée et bises!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Tout est pret pour le printemps ... avec une pause d'hiver pour la bonne terre. Si elle repose bien entre temps. bizz bizz

    RépondreSupprimer
  12. riche idée comme cette terre ,belle soirée

    RépondreSupprimer